DIY·Un peu de tout

Livre d’activités (ou « quiet book »)

Voilà ma version de ce qu’on appelle en anglais un « quiet book », comprendre le livre pour que ton môme soit silencieux et te foute la paix occupé tout en faisant des activités ludiques. Bien sûr c’est pour le côté ludique que j’ai voulu en fabriquer un à pépette (bah oui hein !) même si j’avoue que le côté « silencieux » me plaisait bien aussi .

J’ai trouvé cette idée tellement géniale que je me suis mise au boulot, pour ça j’ai mis à peu près 2 semaines à le terminer (pendant les siestes de la poupette pour garder la surprise).

J’ai d’abord commencé par chercher des idées en fonctions des centres d’intérêts de la poupette, puis j’ai dessiné un plan (enfin un croquis vite fait hein^^ pas besoin de sortir des beaux arts). J’ai défini page par page les activités et thèmes à proposer (pour ça Google et Pinterest sont tes amis, ça regorge d’idées magnifiques), et la taille de mon livre : j’ai choisi de faire un 15×20 cm pour qu’il soit transportable facilement pour les trajets en voitures par exemple – en pratique une très mauvaise idée la voiture car lilou a juste bazardé toutes les pièces amovibles et qui c’est qui s’est amusé à tout ramasser ? … bref … comme on dit c’est le métier qui rentre…

Ensuite j’ai réfléchi aux matières, couleurs et fournitures dont j’aurais besoin (toujours page par page) … tout ceci m’a permis de m’organiser pour mieux improviser une fois lancée, et de pouvoir m’adapter car entre ce que j’imaginais et la réalité pratico-pratique bah … voilà voilà quoi tu m’as comprite …

Une fois tout pensé, j’ai donc fabriqué les pages d’activités : j’ai découpé, collé, cousu les velcro et autres pièces sur lesquelles elle allait sûrement tirer du genre fermetures éclair, bouton pression, que je voulais coller au départ mais à l’utilisation dans les mains d’une lilette c’est pas possible … donc couture, et pas deux points vite fait !

Puis je les aies collées ensemble deux par deux, avec la double épaisseur de feutrine du coup ça donne des pages un minimum rigide (et là tout l’intérêt du plan, pour définir l’agencement des pages, compter la couverture et le dos, etc …)

J’ai placé les œillets qui me serviraient de guide pour passer les anneaux de reliure, pour relier le livre donc … étant une buse totale en couture et surtout avec les œillets, j’ai regardé des tutos sur YouTube très bien faits, maintenant je suis une vraie pro des œillets (nan même pas vrai j’ai galéré mais bon j’y suis arrivée quand même) 😀

Et pour finir j’ai cousu le bord des pages au fil à broder (et à la main !! mazette ! en point de feston – non j’y connais rien en couture non plus, pour de vrai : j’ai tout demandé à google), pour les finitions, rendre le tout plus solide et accessoirement éviter que pépette essaye de décoller les pages, et puis pour donner un peu plus de rigidité aux pages : THE couture triple action !

Et voilà, plus qu’à relier les pages entre elles avec les anneaux de reliure ! Ce qui est pratique avec ces anneaux c’est qu’on peut les ouvrir et refermer un peu comme un classeur : on peut ajouter ou enlever des pages en fonctions des centres d’intérêts de l’enfant par exemple (mais faut trouver le truc pour les ouvrir donc un enfant galérerait un peu avant d’y arriver … ou pas …)

Les fournitures que j’ai utilisé :

  • Tissus en tout genre, boutons, zip, biais de couture (tout en récup : anciens vêtements, coupons de tissus gratuits)
  • bandes de velcro
  • colle à tissus
  • fil à coudre, fil de coton ciré, fil à broder
  • aiguilles
  • ciseaux à tissus
  • perles rigolotes
  • feutrine (1.3mm d’épaisseur)
  • autocollants en feutrine (formes, chiffres, animaux …)
  • œillets couture + pince à œillets (en général fournie avec les œillets mais pas très pratique à l’utilisation je dois dire, il y a des pinces exprès : c’est mieux !)
  • 2 anneaux de reliure (scrapbooking)

 

Avec du recul, si c’était à refaire (peut être que j’en referai un d’ailleurs) je ne choisirai pas la feutrine qui bouloche avec le temps et qui donne un aspect un peu cracra je trouve … je prendrai donc plutôt des feuilles de mousse ou du tissu (ou les deux) pour fabriquer les pages. Mais bon lilou a adoré (oui ayé elle est passé à autre chose depuis, mais parfois elle le ressort comme une vieille relique accompagné de « ooooh !!! » et de « aaaahh !! »: la redécouverte quoi !), et moi je me suis éclatée à le fabriquer donc vraiment si tu aimes un minimum le bricolage (et à condition d’avoir un peu de temps devant soi bien-sûr) lance-toi, c’est vraiment pas sorcier !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s